Les bienfaits du massage chez les tout-petits

infant g7bbe1cf87 1920

La plupart d’entre nous, en tant qu’adultes, nous occupons de notre corps. Cela via différents soins: physiothérapie, ostéopathie, massothérapie, etc. Mais faut-il vraiment attendre d’avoir des tensions et des douleurs qui durent depuis des années avant de se faire soigner? À quel âge devons-nous (et pouvons-nous) commencer à consulter un thérapeute?

Le massage chez le bébé

Dans de nombreuses sociétés, dès leur naissance, les bébés sont massés souvent par une grand-mère ou une aînée. Le massage du nouveau-né est une pratique traditionnelle dans plusieurs régions du monde, comme en Inde, au Bangladesh, au Népal ou en Afrique. Les bienfaits sont nombreux! Favorisant le lien d’attachement avec le poupon, le contact physique stimule, en effet, la production de l’ocytocine (hormone liée à l’attachement). Bonne nouvelle pour les parents, le massage pour le nouveau-né a aussi un effet positif sur le sommeil. Le bébé apprend à se détendre et son sommeil devient un peu plus long grâce à la mélatonine qui est sécrétée suite au massage. En général, il peut y avoir une amélioration du cycle sommeil-éveil. Les bébés massés régulièrement sont moins stressés, ont une meilleure prise de poids et souffrent moins de gaz. Selon certaines recherches, il est démontré que les massages donnés régulièrement aident les systèmes lymphatique, respiratoire ainsi que circulatoire et aident le bébé à maintenir sa température (thermorégulation). De plus, le fait de masser son bébé favorise la communication avec l’enfant (le parent apprend à être attentif à ses signaux non-verbaux) et cela favorise la construction du schéma corporel de l’enfant (l’enfant prend conscience de son corps).

Les nouveaux et les futurs parents peuvent se renseigner sur comment masser leur bébé via des livres ou des formations offertes par des massothérapeutes ayant une expertise dans les massages pédiatriques. Ils apprendront divers mouvements de massage à effectuer, mais également, comprendront quels sont les meilleurs moments de la journée pour effectuer le massage, les meilleures crèmes ou huiles à utiliser, la température idéale de la pièce… Les poupons ne sont pas toujours coopératifs: bébé ne veut pas rester allongé sur le dos, bébé veut jouer… En tant que massothérapeute (et moi-même maman), masser mon bébé a été un défi, mais j’ai passé de si beaux moments avec lui! Avec le temps et l’expérience, vous apprendrez à reconnaître les bons moments pour masser votre bébé. Plus vous serez vous-mêmes détendus, plus votre poupon sera réceptif!

Le massage chez les enfants d’âge préscolaire ou au primaire

Nous venons de voir les bienfaits des massages chez les bébés, mais nos petits trésors ne restent pas petits bien longtemps. L’enfance et l’adolescence sont des périodes déterminantes dans la vie, c’est à ce moment que la croissance se déroule et que la personnalité se définit. La croissance est responsable de l’allongement, de l’augmentation du volume, d’une modification des proportions du corps et de la maturation osseuse. Lorsque l’ossification est complète, la croissance s’arrête. Souvent, après une poussée de croissance, les repères sont modifiés et le schéma corporel de l’enfant peut être perturbé. Les gestes peuvent devenir moins coordonnés et des problèmes posturaux peuvent en découler. Saviez-vous que deux à quatre pourcent des enfants et des adolescents sont touchés par le développement d’une scoliose plus ou moins sévère? Il est important de traiter la scoliose à un stade précoce. Différentes thérapies, dont la massothérapie, vont aider à ces problématiques posturales. La massothérapie peut, entre autres, diminuer les douleurs musculaires et les douleurs articulaires occasionnées par les poussées de croissance.

Pour être efficace, le massage des enfants et des adolescents doit être adapté à l’âge, à leurs craintes et à leurs besoins. Les bienfaits du massage pour les enfants sont les même que pour les adultes: diminution des tensions musculaires, augmentation de la capacité respiratoire, meilleure digestion, amélioration de la circulation sanguine et de la circulation lymphatique, diminution du stress et de l’anxiété, éveil du sens du toucher (l’enfant distingue le bon du mauvais toucher), amélioration de la concentration, de la créativité et de l’estime de soi. Les enfants et les adolescents massés régulièrement seront généralement moins agressifs et auront de meilleures relations humaines notamment, au sein de leur fratrie. Certaines écoles offrent maintenant des ateliers de massage entre les élèves, un massothérapeute démontre différentes manœuvres de massage (en général sur l’enseignant) dans le but d’enseigner aux enfants comment se masser entre eux. Plusieurs études ont été effectuées sur l’instauration d’une telle pratique entre les enfants d’une classe et les résultats démontrent plusieurs bienfaits: augmentation du respect entre les élèves et face à leur enseignant, augmentation du sentiment d’appartenance, augmentation du taux de réussite scolaire (parce que les enfants sont plus réceptifs et moins agités), puis, diminution du taux d’absentéisme et de retard. Qu’attendons-nous?

Chers parents, n’hésitez plus à prendre quelques minutes pour masser vos tout-petits (et vos plus grands), à réserver des moments de détente pour vos enfants et même à céduler un rendez-vous en massothérapie pour eux!

 

Références
AGARWAL KN et autres. « Effects of massage & use of oil on growth, blood flow & sleep pattern in infants », The Indian Journal of Medical Research (dec 2000), no 112, p. 212-217.
BERGGREEN,S. « Massage in schools to reduce stress and anxiety », Positive Health (2004), No 100, p51-54.
DIEGO, M.A.,et collab. « Aggressive adolescents benefit from massage therapy », Adolescence (2002), vol.37, No 147, p.597-607.
ELSTON, A. « Teach them well: Massage in schools program », Massage Australia (2010), No 64, P.4-12.
FERBER SG et autres. « Massage therapy by mothers enhances the adjustment of circadian rhythms to the nocturnal period in full-term infants », Journal of Developmental and Behavioral Pediatrics (dec 2002), vol. 23, no 6, p. 410-415.
LA PLANTE,C. «The kids are alright: Simple massage in the classroom allows children to get in touch with each other-and themselves», Massage Therapy Journal (2007), Vol.46, No 3, p.74-81.
NIFO, N. « Pediatric massage, part.1 : Nurturing children through the experience of touch », Massage Therapy Canada (printemps 2012), p. 6-8.