Ostéopathie pour bébé : quand et pourquoi consulter? 

Par 10 novembre 2020janvier 27th, 2021Pédiatrie

Les consultations en ostéopathie chez les tout-petits gagnent en popularité au Québec. En effet, elles représentent la seconde raison de consultation après les inconforts musculosquelettiques. L’article de Aubin A., Morin C., 2014 propose un survol des motifs principaux de consultation du nourrisson et du jeune enfant chez l’ostéopathe.

  1. Consulter par prévention :
    L’ostéopathie est une discipline manuelle ayant entre autres pour objectif de rétablir la mobilité des différentes structures du corps humain. Pendant la grossesse et lors de l’accouchement, le corps et la tête de bébé peuvent subir des contraintes, emmagasinant ainsi des tensions qui seront repérées par l’ostéopathe. Ce dernier, à l’aide de techniques manuelles douces, aidera le corps du bébé à retrouver toute sa liberté de mouvement. Lorsque l’accouchement et le retour à la maison se passent bien, une consultation est recommandée 10 à 14 jours après la naissance. Selon Dr Anthier, pédiatre et auteure, « bénéficier d’une séance d’ostéopathie aide l’enfant à prendre conscience de son corps, de cette sensibilité qu’on appelle « proprioceptive », c’est-à-dire celle des os, des muscles, des articulations. C’est donc souvent utile, surtout quand le bébé a vécu un accouchement un peu compliqué » (Anthier, 2006).
  2. Consulter pour un torticolis congénital :
    Le torticolis congénital du nourrisson est, dans la plupart des cas, caractérisé par un raccourcissement (contraction) plus ou moins important d’un muscle du cou souvent associé à une rotation de la tête. Qu’il soit la conséquence du positionnement intra-utérin ou de l’utilisation de forceps/ventouse lors de l’accouchement, l’ostéopathe est en mesure d’aider le bébé avec cette condition. Couplées avec des exercices simples, les techniques ostéopathiques effectuées lors des consultations viseront à rétablir la souplesse au niveau de la musculature du cou et des structures du thorax, des épaules et du crâne. Comme le torticolis congénital peut entraîner une déformation de la boite crânienne (Société française de pédiatrie, 2020), il est d’autant plus important de consulter aussitôt que cette condition est détectée.
  3. Consulter pour une déformation crânienne (plagiocéphalie) :
    Selon la Société Canadienne de Pédiatrie, à l’âge de 4 mois, la prévalence de la plagiocéphalie positionnelle est de 1 enfant sur 5. « Depuis qu’on recommande de coucher les bébés en décubitus dorsal pendant le sommeil pour réduire l’incidence de mort subite du nourrisson, les cliniciens constatent une augmentation involontaire de la fréquence d’asymétrie crânienne, qu’on nomme également plagiocéphalie » (Société canadienne de pédiatrie, 2018). L’ostéopathe est bien outillé pour aider les bébés avec cette condition. Il travaillera notamment au niveau de la tête du bébé, harmonisant les structures en lien avec la déformation crânienne. Il s’attardera également à la position globale du corps nourrisson, des pieds à la tête, afin de l’aider à retrouver une position de confort favorisant l’appui harmonieux de la tête lors du sommeil. L’ostéopathe pourra également discuter avec vous de différents aspects/exercices du positionnement de bébé afin de favoriser le retour à une forme crânienne plus harmonieuse ce qui aura aussi une incidence sur le développement moteur du nourrisson (Ordre des professionnels de la physiothérapie du Québec, 2020).

Il est à noter que cette liste est loin d’être exhaustive! D’autres raisons de consultations telles une problématique de succion, des inconforts digestifs (reflux/coliques), des asymétries de mouvements lors du déplacement (à 4 pattes ou à la marche) ou encore des otites à répétition peuvent également amener les parents à consulter un ostéopathe avec leur enfant.

Références:

Anthier, E: Élever mon enfant aujourd’hui, Édition Robert Lafond, 2006, 491p.

Aubin A, Morin C. Primary reasons for Osteopathic Consultation: A Prospective Survey in Quebec. PLoS ONE [Internet]. 2014 Sep [cited 2020 may 10];9(9): [about 8 p.]. Available from: https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0106259

Ordre des professionnels de la physiothérapie du Québec : https://oppq.qc.ca/blogue/plagiocephalie/. Consultation en ligne le 8 octobre 2020

Pas à pas en pédiatrie : Société française de pédiatrie : https://pap-pediatrie.fr/orthopedie-sport/torticolis-congenital. Consultation en ligne le 8 octobre 2020

Société canadienne de pédiatrie, 2018 :  https://www.cps.ca/fr/. Consultation en ligne le 8 octobre 2020