Le quatrième trimestre

Je voulais particulièrement faire un article sur cette période qui suit l’accouchement dans la vie d’une jeune maman, une étape que l’on commence de plus en plus à en parler et divulguer des informations pertinentes qui sont extrêmement bien détaillées dans des livres et articles déjà parus. Cependant, j’aurais plus envie de vous partager ce que j’observe, ce que j’entends dans mon bureau. Cette période cruciale, qui dure environ 10-12 semaines, à bien nombre de points, est très importante, car ce sont les premiers moments avec votre petit amour que vous avez tant attendu et chéri durant ces 9 mois. Et oh mon dieu que vous avez hâte de les vivre !

Vous lisez bon nombre de livres sur la grossesse, suivez des blogues que ce soit sur l’allaitement, le développement moteur, les avis d’autres mamans, les cours prénataux etc., mais tout cela dans un monde idéal où tout se passe bien sans difficultés….

C’est de cela dont je voudrais vous parler.

Quelquefois, ça ne se passe pas comme prévu, comme ce que vous aviez imaginé. Des embuches se mettent sur vos premiers moments de parentalité, l’accouchement ne s’est pas déroulé comme vous le pensiez ( avec toutes les émotions qui viennent avec et les séquelles physiques), l’allaitement est difficile (finalement ce n’est pas si facile que ça!), vous avez des douleurs au niveau des seins, la montée laiteuse se fait attendre, la récupération de l’accouchement est plus longue, vous avez mal au niveau du périnée, vous êtes fatiguée, vos humeurs sont variables ( même je dirai que vous ressentez un vide au niveau du thorax), bébé pleure souvent, vous le sentez inconfortable, il se tortille, il régurgite, son sommeil est perturbé, vous vous sentez coupable de ne pas être une bonne mère car le bébé ne prend pas son poids adéquatement (oui oui, je l’entends dans mon bureau) etc. Bien sûr, vous vous sentez un peu perdue face à cet inconnu malgré cette force que vous avez en vous.

Soyez rassurée! Vous n’êtes pas seule et c’est là où nous pouvons vous aider à bien vous orienter, vous traiter et vous sentir épaulée durant ces moments-là. C’est une adaptation dans votre nouveau rôle de maman, où vous apprenez à vous connaître l’un et l’autre, avec tout ce que comporte la réhabilitation de votre accouchement, car oui, vous venez de donner naissance et ce n’est pas une simple banalité Mesdames… Vous devez récupérer, tout en prenant soin de votre nouveau-né, en répondant à ses besoins vitaux, avec tout le chamboulement hormonal qui vient suite à l’accouchement. Tout un défi !

Cette variation hormonale va être vécue de différentes façons, elle est unique, propre à chacune, il n’y a pas de meilleures façons que d’autres. Effectivement vous pouvez vous sentir dans un état de fatigue, car votre sommeil est perturbé, mais les hormones seront là pour vous aider à surmonter cette période. Attention au regard que vous portez sur votre corps! Soyez indulgentes envers vous-même, vous avez mis 9 mois pour créer votre bébé, alors donnez-vous autant de temps pour récupérer. Dites-vous que vous donnez le meilleur de vous-même à votre bébé à chaque jour, soyez-en assurée.

Vivez votre moment à vous, avec vos valeurs, vos apprentissages et votre intuition. Prenez les conseils qui vous correspondent et restez focus sur vous et votre bébé. Ce n’est pas une compétition. C’est un peu le revers de la médaille des réseaux sociaux malheureusement. N’hésitez pas à demander de l’aide, que ce soit avec votre médecin, l’infirmière du CLSC, une marraine d’allaitement, une conseillère en lactation, une ostéopathe, une physiothérapeute pédiatrique, nous serons là pour vous guider et vous épauler dans cet apprentissage de la périnatalité.

Au plaisir de vous rencontrer !

 

Référence :

Le quatrième trimestre de la grossesse d’Ingrid Bayot