L’épilepsie infantile et l’ostéopathie

Par 21 mai 2021juillet 7th, 2021Articles, Pédiatrie
cerveau douceur petit

Avant de comprendre l’impact de l’épilepsie chez les touts-petits, il va de soi de comprendre ce qu’est l’épilepsie en général. L’épilepsie est un trouble de l’activité électrique du cerveau. Elle peut se manifester de différentes façons, principalement chez les enfants. Il existe les convulsions violentes, ce que nous voyons fréquemment à la télévision où la personne fait des secousses au sol (crises tonico-cloniques), mais en fait, il y a plusieurs formes de crises d’épilepsie. Chez les bébés et les enfants, la plupart du temps, c’est plus subtil. Cela peut se manifester par des clignements de yeux prononcés (avec ou sans déviation récurrente), des moments d’absence, des spasmes musculaires ou même, des tremblements d’un membre. Souvent, ces manifestations sont accompagnées d’un retard de développement global, mais parfois aussi, de troubles du sommeil et d’un retard de langage.

 

Les causes possibles de l’épilepsie

Dans 50% des cas, la cause est difficile à identifier, mais voici quelques causes possibles:

  • Génétique
  • Présence d’une tumeur, d’une malformation ou lésion du cerveau
  • Origine infectieuse (méningite, cytomégalovirus)
  • Origine traumatique (commotion, manque d’oxygène à la naissance)
  • Maladie métabolique

 

Obtenir un diagnostic adéquat

Avant de penser aux solutions de traitement, il faut d’abord avoir un diagnostic. Si vous avez des inquiétudes à ce sujet, il est important d’en parler à votre médecin. Avoir une vidéo des manifestations qui vous inquiètent pourrait être fort utile et donnera un meilleur aperçu aux spécialistes consultés. Une image vaut mille mots, comme on dit!

Ensuite, si vos doutes sont fondés, votre enfant devra passer un électroencéphalogramme pour mesurer son activité cérébrale. Il est aussi possible d’une résonnance magnétique (IRM) soit nécessaire pour voir  spécifiquement le cerveau. Finalement, un neuropédiatre vous rencontrera vous et votre enfant pour établir un plan d’action.

 

Les solutions possibles pour l’épilepsie infantile

Le premier traitement à essayer est souvent la prise d’un médicament antiépileptique. La plupart du temps, il faut un certain temps pour trouver le bon médicament et le bon dosage. Sinon d’autres alternatives peuvent être envisagées, comme une chirurgie, l’adoption d’un régime cétogène, la stimulation du nerf vague ou même l’huile de cannabis!

 

L’ostéopathie pour accompagner votre enfant

Étant moi-même maman d’un jeune garçon atteint d’une épilepsie infantile sévère, je me suis demandée longtemps qu’est-ce que moi, comme ostéopathe, je pourrais faire pour aider mon enfant à traverser cette épreuve. Alors, revenons à la base!

Le but de l’ostéopathie est de redonner de la mobilité et de retrouver la liberté des structures musculaires, articulaires, viscérales et crâniennes. Donc, même si l’épilepsie est une pathologie qui se traite médicalement, l’ostéopathie peut aider les enfants à se sentir mieux dans leur corps. En minimisant les tensions musculaires ou les dysfonctions articulaires, les enfants pourront bouger plus facilement et ainsi, progresser à leur rythme. Évidemment pour avoir des résultats optimaux, je suggère de travailler en collaboration avec une physiothérapeute ayant une expertise en pédiatrie.

Aussi, en ostéopathie, le simple fait de toucher peut apaiser et aider l’enfant a être plus calme et même, moins anxieux. Il arrive même que certaines techniques crâniennes peuvent aider à trouver le sommeil. Bref, le but de l’ostéopathie sera d’aider votre enfant a retrouvé un équilibre dans son corps!

 

Je suis de tout cœur avec vous!