Infections urinaires durant la grossesse

Par 17 mars 2021mars 31st, 2021Douleurs, Périnatalité
shutterstock 493063273

Durant la grossesse, le risque d’infections urinaires est plus grand.  En effet, l’influence hormonale de la progestérone qui détend le détrusor, muscle qui tapisse l’intérieur de la vessie et qui est responsable de la miction, peut engendrer une vidange incomplète favorisant la prolifération des bactéries.

 

Point de vue : médecine occidentale

Du point de vue de la médecine occidentale, les infections des voies urinaires réfèrent aux cystites, impliquant une infection bactérienne à E.Coli, une bactérie qui réside normalement dans les selles. L’urètre féminine étant plus courte, les infections urinaires sont plus fréquentes chez la femme.

Généralement, une infection urinaire donne des symptômes d’envies fréquentes, des douleurs et sensations de brûlures pendant la miction, des inconforts dans la région pelvienne, etc.  Elle peut aussi, parfois, être asymptomatique et être détectée lors d’une analyse d’urine de routine, faite durant la grossesse.

Il est important de traiter les infections urinaires durant la grossesse, afin que celles-ci ne mènent pas à une fausse-couche, un travail prématuré ou une infection des voies urinaires supérieures (reins). Dans ce dernier cas de complication, la fièvre, les douleurs lombaires et/ou abdominales peuvent s’ajouter au portrait décrit précédemment.

Les infections répondent au traitement par antibiotiques, sans offrir de protection contre une nouvelle infection malheureusement.

 

Point de vue : médecine chinoise

La médecine chinoise classifie les infections urinaires en différents tableaux de déséquilibres et selon un jargon bien particulier. Ainsi, une infection urinaire pourrait provenir d’un excès de Chaleur, d’un excès d’Humidité et de Chaleur ou d’une déficience de Yin ou de Yang au niveau du rein.

L’acupuncture soit efficace pour réduire les symptômes aigus de l’infection urinaire (douleurs, inconfort, etc.) et prévenir la survenue d’autres infections urinaires. Avant tout, il est essentiel de traiter l’infection urinaire avec des antibiotiques et ce, le plus tôt possible. Il faut donc en informer votre médecin ou votre sage-femme si vous éprouvez ces symptômes.

 

Acupuncture en prévention

Si vous êtes enceinte, vous pouvez consulter votre acupunctrice en prévention afin de réduire les chances de survenue d’infections urinaires, surtout si vous possédez une certaine prédisposition à cette problématique. L’acupunctrice pourra renforcer votre énergie du rein, supporter votre système immunitaire ainsi qu’aider le système urinaire à clarifier la Chaleur et à chasser l’Humidité.

 

Il me fera plaisir de prendre soin de vous durant votre maternité!