10 choses que j’aurais aimé savoir avant d’accoucher!

Avant le grand jour, nous recevons beaucoup d’informations par rapport à notre bébé.  Mais quand est-il de la santé physique et mentale de la mère durant et après la grossesse? En tant que physiothérapeute, voici 10 situations pour lesquelles les mamans me disent régulièrement qu’elles auraient aimé en avoir entendu parler avant la naissance de leur enfant.

 

  1. Ma première selle est très douloureuse, je suis constipée! En effet, un grand pourcentage des femmes vit cela après l’accouchement. Les changements hormonaux, les hémorroïdes, les muscles étirés de notre plancher pelviens, la cicatrisation de tissus comme ceux des sphincters anaux ainsi que la quantité insuffisante d’eau consommée peuvent en être des causes.

 

  1. J’ai une famille d’hémorroïdes qui est apparue avant, pendant ou après mon accouchement! Plusieurs facteurs de risques y contribuent : les hormones durant et après la grossesse, les poussées à l’accouchement, la constipation, le mauvais retour veineux enceinte, etc.

 

  1. J’ai de la difficulté à retenir mes gaz! Lors de l’accouchement, il peut y avoir un étirement des nerfs pudendaux qui provoque une diminution du tonus des sphincters anaux, des déchirures des sphincters anaux ou des autres muscles du plancher pelvien. Les mères ayant accouché plusieurs fois, qui ont eu une poussée longue et un accouchement instrumentalisé sont plus à risque. Certaines femmes auront aussi de l’incontinence fécale à court ou à long terme.

 

  1. J’ai besoin de lubrifiant lors de mes relations sexuelles! Cette sécheresse vaginale est ressentie surtout chez les femmes qui allaitent. En effet, cela produit un taux élevé d’ocytocine qui en est responsable en grande partie.

 

  1. Ma libido est presque inexistante! Les changements hormonaux lors de l’allaitement en sont en partie responsable. Le manque de sommeil, les changements corporels et le bébé qui dort à côté de nous contribuent aussi à cette diminution du désir.

 

  1. J’ai de la douleur lors des relations sexuelles! Les cicatrices, les tensions musculaires du plancher pelvien, les descentes d’organes ainsi que la sécheresse vaginale peuvent expliquer les douleurs.

 

  1. J’ai des problèmes avec mon plancher pelvien même si j’ai accouché par césarienne! Le poids pris durant la grossesse augmente la charge sur le plancher pelvien. Lors d’une césarienne d’urgence, la maman peut aussi avoir poussé intensément et longtemps avant de se rendre en chirurgie. Il peut en résulter des muscles du plancher pelvien trop toniques ou pas assez ainsi qu’un manque de force et d’endurance.

 

  1. Mon entrée vaginale ne se ressemble plus! Effectivement, après l’accouchement par voie basse, il y a des changements anatomiques à court et à long terme. Par exemple, l’entrée vaginale peut être plus ouverte à la suite d’une déchirure périnéale ou secondaire à l’étirement des muscles. Notre urètre peut être plus apparente et il est possible de voir une descente d’organe. Parfois, certaines déchirures peuvent même modifier l’apparence des petites lèvres vaginales.

 

  1. Mes abdos peuvent se séparer! Lors de la grossesse notre ventre grossit. Il se produit un écartement de nos muscles du ventre appelés les grands droits. Ceci est normal. Cependant, il peut arriver que le tissu entre nos deux masses musculaires, la ligne blanche, devienne très mince, se déchire ou s‘écarte trop. Ce sont ces situations qui peuvent amener des conséquences à long terme. Ne pas lever des choses trop lourdes et utiliser les muscles profonds de notre abdomen durant la grossesse peuvent en diminuer les risques.

 

  1. Je ne peux plus mettre de tampons! Il n’est pas rare de devoir changer la taille ou le modèle de notre coupe menstruelle ou abandonner les tampons. Une entrée vaginale plus ouverte, un manque de tonus ou une déchirure musculaire, une sécheresse vaginale et une descente d’organe peuvent rendre plus difficile l’insertion, causer de l’inconfort et même empêcher que le tampon tienne en place.

 

Une rencontre pré et post-accouchement avec une physiothérapeute ayant une expertise en rééducation périnéale peut vous rassurer, vous permette de connaitre les scénarios possibles de l’accouchement et être à l’affut des symptômes qui peuvent apparaître après la naissance de votre enfant. Vous pourrez aussi préparer votre plancher pelvien, améliorer ou régler une grande partie des problématiques rencontrées, comme celles énoncées ci-haut.